L’oeil madrilène

Passion Communication (PC) : Bonjour Carlos, merci de nous accorder de votre précieux temps entre deux séances de yoga dans ce magnifique Parc des Bastions à Genève ; parlez-nous un peu de vous ?

Carlos MARTINEZ (CM) : Bonjour à tous. Je m’appelle Carlos, j’ai 33 ans, je suis designer, investisseur et entrepreneur social. J’ai 10 ans d’expérience dans le domaine du design et de la créativité. J’ai grandi à Madrid, où j’ai suivi des études d’ingénierie informatique. Après cela, j’ai dirigé des équipes dans de grandes entreprises, comme Nespresso par exemple. Cela m’a appris une façon de penser logique et critique qui va de pair avec ma curiosité.

J’ai voyagé dans plus de 40 pays et notamment en Corée du Sud, où j’ai vécu quelques temps et donc appris le coréen. J’aime beaucoup la photographie et je pratique le basket : au sein de mon équipe, on me surnomme Dennis Rodman.

Mes amis m’appellent le « Shazam humain », parce que je suis capable de reconnaître très rapidement les chansons que j’entends.

PC : Quelle est votre définition de la passion ?

CM : La passion est une sagesse de détention

PC : Quelle est votre passion ?

CM : « Ancora imparo » : apprendre quelque chose de nouveau chaque jour.

PC : Pouvez-vous nous expliquer votre passion ?

CM : L’essence des aventures vivantes et de la collecte des moments uniques. « Les yeux comme obturateur, l’esprit comme objectif ».

PC : Depuis quand êtes-vous passionné ?

CM : En 2006, j’ai commencé à utiliser un appareil photo Reflex numérique et depuis 2016, je photographie autant en numérique qu’en analogique.

PC : Comment êtes-vous devenu passionné ?

CM : Mon grand-père aimait beaucoup la photo et la vidéo ; mon père m’a également enseigné les notions de base. Mais c’est grâce au partage d’amitié avec des personnes qui ont fait des études créatives, voire spécifiques de la photographie et du cinéma.

PC : Avez-vous une anecdote liée à votre passion ?

CM : Lorsque j’avais 27 ans, j’ai participé au concours « Young Creators Awards Madrid » dont le but est d’établir des canaux plus importants pour la reconnaissance des jeunes dans le domaine de la création artistique.

J’ai terminé finaliste.

PC: Comment cultivez-vous votre passion ?

CM : J’aime chercher l’inspiration au quotidien ; je passe beaucoup de temps à explorer des artistes ou des mouvements artistiques. De plus, mon travail de designer implique une grande partie visuelle qui se complète bien.

PC : Racontez-nous un moment fort lié à votre passion ?

CM : C’était en 2015. Je participais au concours organisé chaque année par Bombay Sapphire, une fameuse marque de gin qui a toujours été liée à l’art. Le jury devait choisir la meilleure photo parmi les 20 présentées. Et c’est moi qui ai gagné !!! J’ai donc eu le privilège d’être exposé à l’ARCO Madrid.

PC : Que désirez-vous transmettre de votre passion ?

CM : Un point de vue unique et personnel sur la beauté qui existe dans notre monde

PC : Qui sont vos modèles ?

Elliott Erwitt, Isabel Muñoz et Robert Frank: ils expliquent avec leur travail et leur point de vue passionné toute cette vision unique qu’ils ont du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *